中文
Français
Page d'accueil > La Chine au Congo > Dépêches de l'Ambassade
La signature de la convention de développement zone économique spéciale prévue en septembre
2018/07/18

Le document sera paraphé en marge du Forum sur la coopération sino-africaine qui aura lieu dans deux mois à Beijing, a annoncé, le 17 juillet à Brazzaville, le ministre de tutelle, Gilbert Mokoki, à l’issue d’un échange avec l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin.

« Le chronogramme sera respecté et nous espérons démarrer les travaux en janvier 2019. La convention de développement de la zone économique spéciale de Pointe-Noire sera signée en septembre », a-t-il déclaré.

« La commission nous rendra compte de la fin des travaux et du résultat de l’enquête pour que nous établissions, au niveau du gouvernement, un calendrier des expropriations afin que soit disponible en septembre ou au plus tard en octobre le premier périmètre de 812 hectares », a ajouté le ministre Mokoki.

Après les expropriations, la société qui sera chargée de développer le projet entamera les travaux d’aménagement et de construction des infrastructures de base, afin de permettre l’implantation de la zone économique spéciale de Pointe-Noire.

De son côté, le diplomate chinois a estimé qu’il s’agit d’un important projet portant sur la construction d’un grand complexe qui concerne beaucoup de domaines d’activités. Il a salué les travaux opérés par la partie congolaise sur le site situé dans le département du Kouilou, au bord de l’Océan atlantique.

S’agissant du prochain sommet des chefs d’Etat d’Afrique et de Chine, Ma Fulin a signifié qu’« il y aura de nouvelles mesures et politiques à adopter. Ce sera une grande opportunité pour redynamiser, consolider et faire encore davantage dans la coopération entre la Chine et l’Afrique dans cette nouvelle ère ». Le président Denis Sassou N’Guesso fait partie des chefs d’Etat africains devant participer à ce sommet de la capitale chinoise.

La zone économique spéciale de Pointe-Noire est la première à mettre en place sur les quatre que le gouvernement entend implanter dans le pays, notamment à Brazzaville, Oyo-Ollombo et Ouesso. Elle devrait permettre de diversifier l’économie congolaise et de créer quelque cent mille emplois directs et indirects.

Rédigé par les Dépêches de Brazzaville

http://www.adiac-congo.com/content/zone-economique-speciale-de-pointe-noire-la-signature-de-la-convention-de-developpement

Suggest to a friend 
     Print